22 juin 2020 Admin

Morlaix / Quartier de la gare : un pôle de santé et près de 133 logements d’ici 2023

Télégramme, 15/06/2020
Cécile Renouard

La nouvelle est tombée ce lundi 15 juin : le pôle de santé Sagéo a été choisi pour s’implanter d’ici 2023 dans le quartier de la gare, à proximité de nouveaux logements et de résidences seniors. Une étape importante pour la requalification de ce quartier.

Du nouveau dans le projet de requalification du quartier de la gare ! Ce lundi 15 juin, la société Sagéo Services, spécialisée dans les nouvelles maisons de santé connectées, a informé de son implantation d’ici 2023. Elle rappelle ainsi le contexte : « Dans le cadre d’un jury consacré à la requalification du quartier de la gare, la mairie de Morlaix a choisi le groupement Terre d’Alliance qui réunit quatre acteurs innovants et solidaires de l’aménagement durable, auxquels Sagéo est fier de se joindre sur deux îlots (Gambetta Est et Notre-Dame-de-Lourdes) ».

Médecins généralistes, plateau technique…

Les quatre acteurs sont nommés : Uniti avec 29 logements dont 22 sociaux, Aquarelia avec 83 résidences senior, Vivr’Alliance avec 21 logements en béguinage et Idp Santé. À proximité donc de ces 133 logements, la société Sagéo aménagera « une maison de santé d’un genre nouveau », comme l’a expliqué son directeur Nicolas Boudeville. « Ouverte de 8 h à 22 h, fonctionnant six jours sur sept, elle est conçue autour de médecins généralistes ayant à disposition un plateau technique et une station de télémédecine ».
Sur ce site très connecté, où exerceront « 22 personnes », « quatre prestations médicales supplémentaires » seront proposées aux patients : à savoir, la « radiologie » avec Vidi, « l’ophtamologie » avec Ophtamologie Express (ophtalmo, orthoptistes…), « la biologie et les analyses médicales » avec le réseau Unilbas et la « prévention santé » avec la start-up Idp Santé qui va permettre « le maintien à domicile et le suivi des patients atteints de maladies chroniques ».

Selon Nicolas Boudeville, de Sagéo, « l’offre médicale sera complémentaire de ce qui existe actuellement ». Une réflexion devrait débuter en septembre sur le projet territorial de santé, précisant notamment le rapprochement avec « les médecins spécialistes ». L’objectif est en effet de répondre « à une tension médicale » et de « favoriser notamment la télémédecine ». Les permis de construire devraient, quant à eux, être déposés début 2021, d’après Franck Rio d’Uniti Habitat, en charge de la construction avec Vivr’Alliance. Un délai nécessaire afin de relier « les différents acteurs » de l’action Cœur de ville portant sur ce quartier.

Lire l’article sur le Télégramme