7 septembre 2020 Admin

Un nouveau centre médical s’installe dans le quartier Saint-Nicolas, au Havre

Paris Normandie, le 04/09/2020

Santé. C’est une bonne nouvelle pour Le Havre ! Un nouveau centre de santé s’ouvre dans le quartier Saint-Nicolas. Il comprendra quatre médecins généralistes, une sage-femme, un kinésithérapeute, un laboratoire d’analyses, un cabinet d’ophtalmologie et un autre de gynécologie

La salle d’attente ne désemplit pas et la sonnerie du téléphone retentit sans cesse. « Il y a une telle demande de médecins traitants, qu’avec le bouche-à-oreille, c’est l’explosion ! », constate Sylvain Falinower, directeur et coordinateur médico-social de Sagéo Services. Pour les habitants du quartier Saint-Nicolas du Havre, l’ouverture du centre de santé Sagéo est une source miraculeuse… dans le désert médical !

Depuis mi-juillet 2020, le centre compte une sage-femme et un kinésithérapeute aux carnets de rendez-vous déjà bien remplis. Un médecin généraliste commencera lundi 7 septembre 2020, lequel devrait être rapidement rejoint par trois autres collègues. Et d’ici la fin du mois, un laboratoire d’analyses, un cabinet d’ophtalmologie et un autre de gynécologie devraient également être opérationnels. Tout, ou presque, est donc à portée de main.

Si le médecin traitant est la porte d’entrée du parcours de soins, la liberté du patient reste entière (tel que l’indique le code de la Santé publique) : on pourra faire des analyses dans le futur laboratoire qui n’auront pas été prescrites par le médecin du centre Sagéo et inversement, analyser ailleurs les examens ordonnés par le médecin du centre.

De 8 h à 20 h, 6 jours sur 7

Beaucoup d’aspects pratiques vont faciliter le parcours du patient : ouvert pour l’instant de 8 h à 20 h, 6 jours sur 7, le centre fermera bientôt ses portes à 22 h. Pour toute la population étudiante alentour – souvent peu fortunée – c’est une aubaine. «Il n’y a ni frais à avancer, ni surtarification liée au tarif de nuit, souligne Sylvain Falinower. Toutes les consultations sont conventionnées en secteur I, il n’y a donc aucun dépassement d’honoraire. Comme nous pratiquons le tiers-payant intégral, seule la part résiduelle non prise en charge par la mutuelle est à régler. Nous pouvons ainsi contribuer à désengorger les urgences des hôpitaux, souvent prises d’assaut le soir pour des urgences non vitales parce qu’on n’y avance pas non plus les frais médicaux». La prise de rendez-vous se fait sur place, par téléphone ou sur le site Doctolib. En vertu de la réorganisation des soins voulue par les autorités, les sages-femmes sont habilitées à prendre en charge certaines consultations, mais orienteront les patientes vers la gynécologie si nécessaire. De la même façon, les deux orthoptistes viendront en appui de l’ophtalmologiste pour des soins qui ne relèvent pas de sa stricte compétence. «Chacun a sa place dans le parcours de soin défini par les autorités et respecte ses prérogatives», précise Sylvain Falinower.

Station de téléconsultation

Équipé d’une station de téléconsultation, le centre de santé pourra effectuer un suivi médical dont toutes les constantes seront transmises en temps réel au praticien de l’autre côté de l’écran.

Sagéo va-t-il ouvrir un autre centre au Havre ? « C’est notre vocation médico-sociale que de nous installer dans des zones classées par l’ARS (Agence Régionale de Santé) comme déserts médicaux. D’ici cinq ans, Sagéo prévoit une trentaine de futures implantations en France. Pour d’autres au Havre, on y travaille ».

Centre de santé Sagéo,

40 rue Bellot, 76 600 Le Havre

Tél. 02 79 92 05 00.