A Cergy, la CAF transformée en maison de santé

15 janvier 2020 Le bâtiment de la Caisse d’allocations familiales de Cergy-Préfecture va faire l’objet d’une réhabilitation pour y créer des logements, des commerces et une maison de santé. Lamia Barbot @LamiaBarbot Dans le cadre du projet Grand Centre Coeur d’agglo, le site de la Caisse d’allocations familiales de Cergy va faire l’objet d’un programme de réhabilitation pour proposer une offre résidentielle, des commerces en rez-de-chaussée et une maison de santé. « Ce quartier pourra proposer à l’avenir les conditions d’une vie urbaine, animée, apaisée et partagée pour ses usagers et surtout pour ses habitants », note Dominique Lefebvre, président de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise. « La présence de logements qualitatifs adaptés à la demande, de commerces, de transports, de loisirs et de services est une de nos préoccupations essentielles, tout comme la nécessité d’ouvertures tardives ou en week-end », ajoute-t-il. La maison de santé, qui sera portée par un groupe spécialisé dans ce type d’activités mais qui n’a pas encore été désignée, sera composée d’un pôle de maximum 5 médecins généralistes salariés et/ou libéraux, d’un plateau médical technique connecté permettant l’exercice de la télémédecine, d’un centre de prélèvements, d’un laboratoire d’analyses, d’un centre d’imagerie médicale, d’un cabinet d’ophtalmologie, de kinésithérapie et d’ostéopathie.L’établissement proposera des ouvertures tardives avec

Read More

Montigny-les-Cormeilles : Une nouvelle maison de Santé

En réponse à la désertification médicale, une maison de santé connectée à de nombreux établissements de santé sur tout le territoire ouvrira d’ici la fin de l’année au 1er étage de l’immeuble le plus haut. Ouverte 6 jours sur 7, de 8h à 22h, elle réunira 14 professionnels, dont 3 médecins généralistes, un ophtalmologiste. Un kinésithérapeute ou un ostéopathe interviendront entre autre dans le cadre d’ateliers de prévention et de maintien à domicile. Les urgences non vitales seront prises en charge. « Des spécialistes référents pourront aussi être sollicités dans le cadre de téléconsultations pour certaines pathologies », explique Nicolas Boudeville, Président de la société Sagéo services, pilote de l’opération. « Ce type de structure répond aux attentes des jeunes médecins et permet aux patients d’être pris en charge rapidement ». Plus besoin de courir pour prendre un rdv pour une radio : il y aura un centre de radiologie sur place. Journal de Montigny-les-Cormeilles Juin

Read More

Le réseau de maisons de santé Sagéo et Axisanté signent un partenariat

Le 23 mai dernier, Nicolas Boudeville, le Président de Sagéo et Damien Valicon Le Directeur Général d'Axisanté, le logiciel d'aide à la prescription dédié aux médecins, ont signé un partenariat.   Dans cette vidéo, Damien Valicon nous raconte l’intérêt d'Axisanté, filiale du groupe internationale Compugroup Médical, de signer ce partenariat avec le réseau de maisons de santé Sagéo.

Read More

Tribune de 118 élus sur l’accès aux soins : “Le compte n’y est pas”

Parmi les signataires, Sophie Beaudoin-Hubière, vice-présidente de la commission des affaires économiques et députée LREM, Marc-Philippe Daubresse, sénateur LR du Nord, Renaud Muselier, président LR de la région Sud. (AFP, Maxxppp et Sipa). Par la Rédaction du JDD Ils sont inquiets. 35 députés, 60 sénateurs et 23 élus de tous bords interpellent les pouvoirs publics. Et défendent notamment les téléconsultations. Voici la tribune des 118 élus, de tous bords politiques, pour défendre les téléconsultations : "A l’heure où s’achève le grand débat national au cours duquel la santé est apparue comme l’un des sujets les plus préoccupants pour les Français, et dans le contexte du vote du projet de loi Santé, nous, élus de tous bords politiques, souhaitons interpeller l’ensemble des pouvoirs publics sur l’accès aux soins des Français. Les solutions existent, certaines sont mises en place, alors que d’autres, comme la télémédecine, peinent à émerger. Nous posons la question : pourquoi? Nous entendons de plus en plus de nos concitoyens s’inquiéter du manque de médecins sur nos territoires. La France se transforme en un vaste désert médical, et, à cet égard, un seul chiffre doit nous guider : ce phénomène concerne aujourd’hui plus d’une commune sur trois. Les solutions récemment proposées par les pouvoirs publics produiront leurs effets sur le

Read More